Parution. Thomas Ribémont (ed.), Figures des bénéficiaires dans l’action humanitaire, 2016.

Posted in Actualités de la recherche, Les publications

Parution. Thomas Ribémont (ed.), Figures des bénéficiaires dans l’action humanitaire, 2016.

Qu’il s’agisse d’actions d’urgence ou de programmes de développement, l’aide humanitaire se donne en principe pour mission de soulager les souffrances des personnes les plus vulnérables dans le monde. Or, les récipiendaires de l’aide n’en sont pas toujours les seuls « bénéficiaires ». Factions armées, gouvernements nationaux ou locaux, clans, réseaux criminels, organisations internationales ou encore bailleurs de fonds institutionnels peuvent de façon concomitante voir leurs intérêts satisfaits via l’action humanitaire. Le plus souvent, les bénéficiaires ne sont de surcroît que peu associés aux actions censées les servir, au point qu’ils peuvent apparaître comme des impensés de l’action humanitaire. Dans une perspective interdisciplinaire croisant les regards des chercheurs et des acteurs humanitaires, le présent ouvrage aborde donc la pluralité des figures des bénéficiaires. Il met ainsi parfois à jour certains des effets pervers de l’action humanitaire.

Read More »

Parution. Yann Potin et alii (dir.), Les archives et la genèse des lois, Paris, 2016

Posted in Actualités de la recherche, Les publications

Parution. Yann Potin et alii (dir.), Les archives et la genèse des lois, Paris, 2016

Ces contributions proposent d’engager une réflexion sur l’archive de la loi prise comme objet complexe, en raison de la dispersion des circuits, de la multiplicité des acteurs et producteurs, l’idée étant aussi de croiser ce que les archives de la loi disent aux juristes, aux historiens, aux historiens du droit, aux archivistes. À la fois rétrospective et prospective, la fonction des archives de la loi invite également à se pencher sur les méthodes, la façon de concevoir le classement de ces archives.

Read More »

Parution. Jacques de Saint Victor, Blasphème. Brève histoire d’un « crime imaginaire », Paris, Gallimard, 2016

Posted in Actualités de la recherche, Les publications

Parution. Jacques de Saint Victor, Blasphème. Brève histoire d’un « crime imaginaire », Paris, Gallimard, 2016

Il avait disparu de notre horizon politique. Voltaire en avait fait une infraction d’un autre âge. La Révolution française allait le congédier du domaine de la loi, pour l’ériger en «crime imaginaire». Et voici que le blasphème, notion si longtemps désuète, s’invite à nouveau dans notre vie publique, sourdement d’abord, puis au grand jour, dans le fracas des attentats sanglants de janvier 2015. Ce «péché de bouche» a une longue histoire qu’il faut retrouver pour mieux comprendre comment, d’un siècle à l’autre, il s’est articulé à nos guerres civiles et à nos conflits idéologiques. Outrage religieux, crime identitaire, délit politique : le blasphème n’a cessé de se métamorphoser au gré des époques, avant de déserter, en 1791, nos manières de penser, puis de réapparaître voilà quelques années sous des atours inédits. C’est cette trajectoire que Jacques de Saint Victor restitue afin de rendre intelligibles les raisons et les enjeux du débat que le blasphème suscite aujourd’hui. Son invocation récente, par certains, au nom du respect des «convictions intimes», met à l’épreuve un principe fondamental, propre à notre nation depuis des siècles, la liberté d’expression, et, au-delà, une manière singulière de s’entretenir des choses de la cité.

Read More »

Parution. Yann Potin et alii, Jérusalem, histoire d’une ville-monde, Paris, Flammarion, 2016

Posted in Actualités de la recherche, Les publications

Parution. Yann Potin et alii, Jérusalem, histoire d’une ville-monde, Paris, Flammarion, 2016

Jérusalem n’est pas un champ clos sur lequel se rejouerait depuis des millénaires le «choc des civilisations», la guerre des identités religieuses ou nationales. En se tenant à distance de ces catégories douteuses pour raconter la longue histoire urbaine de Jérusalem des origines à nos jours, en restant attentif à l’esprit des lieux autant qu’aux cassures du temps, on découvre au contraire une ville-monde ouverte aux quatre vents, le berceau commun dans lequel se sont inventés tour à tour le judaïsme, le christianisme et l’islam, et dont les lieux saints emblématiques reflètent autant les échanges et les influences réciproques que les conflits et les confrontations.

Read More »
CERAL