La recherche

Gouverner les risques dans les Caraïbes (Journée d’étude internationale, 8 décembre 2016)

Gouverner les risques dans les Caraïbes (Journée d’étude internationale, 8 décembre 2016)

Journée d’études internationale organisée par le CERAL (Thomas Ribémont), 8 décembre 2016, 9h30-18h, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 – Salle Bourjac.

L’objectif de cette journée d’étude internationale est de comprendre comment se structurent les politiques de gestion des risques dans les Caraïbes en comparant les perceptions des risques à différentes échelles d’action. En fonction de quelles configurations historiques, géographiques et politiques peut-on expliquer les différentes politiques publiques mises en œuvre dans les Caraïbes ? Comment s’organisent les échanges de savoirs, de pratiques et de professionnels à l’échelle régionale ?

Lire la suite

Jean-René Garcia, élu Directeur de programme au Collège International de Philosophie (2016)

Jean-René Garcia, élu Directeur de programme au Collège International de Philosophie (2016)

Jean-René GARCIA, professeur des universités en Droit Public associé à l’Université Paris 13 Sorbonne Paris-Cité, membre du bureau du CERAL, a été élu pour six ans Directeur de Programme au Collège International de Philosophie.

Lire la suite

Parution. Thomas Ribémont (ed.), Figures des bénéficiaires dans l’action humanitaire, 2016.

Parution. Thomas Ribémont (ed.), Figures des bénéficiaires dans l’action humanitaire, 2016.

Qu’il s’agisse d’actions d’urgence ou de programmes de développement, l’aide humanitaire se donne en principe pour mission de soulager les souffrances des personnes les plus vulnérables dans le monde. Or, les récipiendaires de l’aide n’en sont pas toujours les seuls « bénéficiaires ». Factions armées, gouvernements nationaux ou locaux, clans, réseaux criminels, organisations internationales ou encore bailleurs de fonds institutionnels peuvent de façon concomitante voir leurs intérêts satisfaits via l’action humanitaire. Le plus souvent, les bénéficiaires ne sont de surcroît que peu associés aux actions censées les servir, au point qu’ils peuvent apparaître comme des impensés de l’action humanitaire. Dans une perspective interdisciplinaire croisant les regards des chercheurs et des acteurs humanitaires, le présent ouvrage aborde donc la pluralité des figures des bénéficiaires. Il met ainsi parfois à jour certains des effets pervers de l’action humanitaire.

Lire la suite

Prix de thèse du GRALE-CNRS 2016 à Clément Pin, docteur du CERAL et chercheur associé

Prix de thèse du GRALE-CNRS 2016 à Clément Pin, docteur du CERAL et chercheur associé

La thèse de sociologie de Clément Pin, réalisée au CERAL de 2009 à 2015 sous la direction de Pierre Teisserenc, vient d’obtenir le 2e prix de thèse 2016 décerné par le Groupement de recherche sur l’administration locale en Europe (GRALE-CNRS). Le prix de thèse du GRALE attribue chaque année, depuis 1980, avec le soutien de la Mutuelle nationale territoriale (MNT), un prix aux meilleures thèses soutenues au cours de l’année précédente dans le domaine des collectivités territoriales et de l’administration locale. Pour plus de...

Lire la suite

Les indigènes au pouvoir ? Réflexions à partir de la constitution bolivienne de 2009 (Journée d’études, 16 juin 2016)

Les indigènes au pouvoir ? Réflexions à partir de la constitution bolivienne de 2009 (Journée d’études, 16 juin 2016)

Une Journée d’étude des Bolivianistes, organisée par le CERAL (Jean-René Garcia, Victor Audubert et Tsiory Razafindrabe), se tiendra le jeudi 16 juin 2016 à l’Université Paris 13, campus de Villetaneuse. La Bolivie fait l’objet d’un nombre trop limité de recherches et de publications en France. C’est de ce constat malheureux que l’idée d’une rencontre des bolivianistes est née. Notre souhait est de réunir l’ensemble des chercheurs s’intéressant à ce pays, d’où qu’ils viennent dans le monde universitaire et de la recherche.   L’un...

Lire la suite

Hegel, Schmitt, pouvoir d’exception, pouvoir d’urgence. Pour une interprétation de philosophie du droit (Conférence)

Hegel, Schmitt, pouvoir d’exception, pouvoir d’urgence. Pour une interprétation de philosophie du droit (Conférence)

Jean-François Kervégan, professeur de philosophie à l’Université Paris I, interviendra le mardi 24 mai de 17h à 19h dans le cadre du Séminaire de Philosophie du CERAL, sur le thème « Hegel, Schmitt, pouvoir d’exception, pouvoir d’urgence. Pour une interprétation de philosophie du droit ».

Lire la suite

Nouveau site web pour la Structure fédérative Développement durable

Nouveau site web pour la Structure fédérative Développement durable

La Structure Fédérative Développement Durable a été créée en 2014, à l’instigation des trois laboratoires de l’UFR Droit Sciences Politiques et Sociales de l’université Paris 13: le CERAL (Centre d’Etudes et de Recherches sur l’Action Locale), le CERAP (Centre d’Etudes et de Recherches Administratives et Politiques) et l’IRDA (institut de Recherche pour un Droit Attractif).   Aller sur le site de la Structure fédérative Développement...

Lire la suite

Procédure et calendrier pour les candidatures au contrat doctoral 2016

Procédure et calendrier pour les candidatures au contrat doctoral 2016

Vous trouverez ici la procédure à suivre pour solliciter un contrat doctoral pour l’année 2016.

Lire la suite

Parution. Yann Potin et alii (dir.), Les archives et la genèse des lois, Paris, 2016

Parution. Yann Potin et alii (dir.), Les archives et la genèse des lois, Paris, 2016

Ces contributions proposent d’engager une réflexion sur l’archive de la loi prise comme objet complexe, en raison de la dispersion des circuits, de la multiplicité des acteurs et producteurs, l’idée étant aussi de croiser ce que les archives de la loi disent aux juristes, aux historiens, aux historiens du droit, aux archivistes. À la fois rétrospective et prospective, la fonction des archives de la loi invite également à se pencher sur les méthodes, la façon de concevoir le classement de ces archives.

Lire la suite

Parution. Jacques de Saint Victor, Blasphème. Brève histoire d’un « crime imaginaire », Paris, Gallimard, 2016

Parution. Jacques de Saint Victor, Blasphème. Brève histoire d’un « crime imaginaire », Paris, Gallimard, 2016

Il avait disparu de notre horizon politique. Voltaire en avait fait une infraction d’un autre âge. La Révolution française allait le congédier du domaine de la loi, pour l’ériger en «crime imaginaire». Et voici que le blasphème, notion si longtemps désuète, s’invite à nouveau dans notre vie publique, sourdement d’abord, puis au grand jour, dans le fracas des attentats sanglants de janvier 2015. Ce «péché de bouche» a une longue histoire qu’il faut retrouver pour mieux comprendre comment, d’un siècle à l’autre, il s’est articulé à nos guerres civiles et à nos conflits idéologiques. Outrage religieux, crime identitaire, délit politique : le blasphème n’a cessé de se métamorphoser au gré des époques, avant de déserter, en 1791, nos manières de penser, puis de réapparaître voilà quelques années sous des atours inédits. C’est cette trajectoire que Jacques de Saint Victor restitue afin de rendre intelligibles les raisons et les enjeux du débat que le blasphème suscite aujourd’hui. Son invocation récente, par certains, au nom du respect des «convictions intimes», met à l’épreuve un principe fondamental, propre à notre nation depuis des siècles, la liberté d’expression, et, au-delà, une manière singulière de s’entretenir des choses de la cité.

Lire la suite
CERAL